La Carte Du Maraudeur

La Carte Du Maraudeur est une carte qui fut inventée par Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue (Lupin, Pettigrew, Black et James Potter) lors de leur scolarité. Ils étaient très proches et très farceurs, ils jugèrent ingénieux de créer cette carte afin de faire profiter les prochains élèves des recoins découverts dans Poudlard.

Elle permet de trouver les cachettes des Poudlard et nomme les personnes qui circulent dans Poudlard. Ainsi, on peut voir vers où se dirige professeurs et élèves.

Il suffit de prononcer, " Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises" pour l’activer : la carte compose alors une phrase : Messieurs Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue spécialistes en assistance aux Maniganceurs de Mauvais Coups sont fiers de vous présenter la Carte Du Maraudeur. Seules les mots "Méfaits accomplis" en achèvera l’emploi. La Carte Du Maraudeur reprendra alors un aspect antique de papyrus rapiécé.

Cette carte fut supprimée par Rusard, le concierge de Poudlard pour être par la suite subtilisée par Fred Et George Weasley durant leur première année. Les jumeaux jugèrent plus utile de donner cette carte à Harry, qui l’utilisa notamment pour se rendre à Pré-Au-Lard loirs de sa troisième année, bien qu’il n’en avait pas l’autorisation.

La Carte peut également écrire des injures ou des propos insultants à l’égard d’une personne peu appréciée. Ainsi, Rogue se fit insulter lorsqu’il voulut savoir ce que recélait la Carte.

La Cape D’Invisibilité

La cape d’Invisibilité, comme son l’indique, rien invisible celui qui la porte. Elle appartenait au père de Harry et lui a été confiée.

La Cape, bien qu’encore très utile et précieuse aux yeux de Harry, est rapiécé et sale. C’est un objet très pratique, assez léger et très large, ce qui permet à trois personnes de s’y cacher aisément pour se faufiler dans des recoins interdits. Harry l’a utilisée à plusieurs reprises, notamment pour aller à Pré-Au-Lard lorsqu’il n’en avait pas l’autorisation.

C’est un objet rare, que Harry s’est vu être légué par son père.

Maugrey Fol-Oeil, grâce à son oeil électrique, parvient à voir sous la cape.

La Beuglante

Dotée d’une enveloppe roue, une Beuglante est une lettre qui renferme les cris de l’expéditeur.

Une fois le cachet défait, la lettre prend la forme d’une bouche et hurle ses reproches.

Elle se détruit et tombe en lambeaux une fois ses blâmes effectués.

Traducteur : Jean-François Ménard

Jean-François Ménard est né à Paris en 1948.

Il a étudié la philosophie, ensuite il a travaillé comme assistant pour plusieurs réalisateurs de cinéma. Ses collègues aimaient les histoires qu’il racontait sur le plateau, alors il a décidé de les écrire.

Il a une grande passion pour les voitures anciennes et la gastronomie.

Il a déjà passé l’hiver au nord des Etats-Unis, car il aime les grands froids. Cependant, ces derniers temps, il l’a délaissé pour l’Italie. Là, au moins, il sait faire démarrer sa Bugatti des années 30 !!!

Jean-François Ménard a publié, depuis, d’innombrables livres et il a aussi traduit plusieurs textes pour les jeunes, par exemple

– Le Bon Gros Géant de Roald Dahl,
– Trois Hommes dans un bateau de Jérôme K. Jérôme,
– Le Rêve de la forêt profonde de Malcolm Bosse,
– La série des Harry Potter
– La série des Artemis Fowl, de Eoin Colfer
– Le voleur de chapeaux, Poche (2000)
– Léger goût d’orange sure, Broché (2000)
– Du balai la sorcière, Poche (1999)
– Les Pieds de la sorcière, Broché (1999)
– La sorcière Mangetout, Poche (1998)
– L’enfant qui disait n’importe quoi, (avec André Dhôtel), Poche (1998)
– Le fantôme du lac, La Mouche (Illustrations). Poche (1997)
– La ville du désert et de l’eau, Broché (1997)
– La belle anglaise a disparu, Poche (1996)
– Le Vagabond du Middle West, Poche (1995)
– Jimmy Lalouette, Poche (1995)
– Fromage ou dessin, Poche (1994)
– Calebasse d’étoiles, Broché (1989)
– Quinze millions pour un fantôme, Poche (1980)
– La guerre des Gaules, de Jules César, Broché (1997)
– Le Rêve de la forêt profonde, Malcolm J. Bosse, Poche (1995)

En ouvrant les livres, vous trouverez parfois son nom écrit en tant que traducteur.

La traduction d’un livre assez épais (HP5) dure à peu près six mois.

Illustrateur : Jean-Claude Götting

Jean-Claude Götting est très peu connu dans le monde de Harry Potter, et pourtant c’est lui qui réalise et met au point tous les dessins présents sur les couvertures des tomes de Harry Potter.

Jean-Claude Götting est né à Paris en 1963. Après des études aux Arts Appliqués Dupérré à Paris, il réalise ses premiers travaux de bande dessinée avec le fanzine PLG, puis chez Futuropolis, avant de se consacrer essentiellement à l’illustration de presse et d’édition, ainsi qu’à la peinture.

On lui doit notamment les couvertures de l’édition française de la série Harry Potter, et plus récemment, l’affiche de la comédie musicale Oliver Twist.

Creve-Coeur, son premier livre de bande dessinée reçoit le prix du meilleur premier album à Angoulême en 1986. Ses dernières publications se partagent entre livres pour enfants (La cravate de Papa, L’anniversaire de Maman) et ouvrages de dessins (La Symphonie Silencieuse, Duel ). Il expose ses toiles à la Galerie Christian Desbois à Paris en 1992 et 1994, et montre régulièrement ses travaux d’illustrateur à la galerie Martine Gossieaux* à Paris, et la galerie Papiers Gras* à Genève. Sa dernière exposition a eu lieu en mars 2003 à la Galerie Christian Desbois*, à Paris.

2004 devrait être l’année de son retour à la bande dessinée avec « La Malle Sanderson » publiée par Delcourt.

Biographie

J.K. Rowling est née en 1967 au pays de Galles. Sa sœur D.I.Rowling est née deux ans après elle.

Très jeune, Joanne Kathleen a commencé à écrire des livres, le premier, écrit alors qu’elle avait cinq ans parlait d’une aventure vécue par un lapin.

Puis sa famille a déménagé deux fois et Johanne a poursuivi ses études à l’école secondaire Wedean.

Elle était très studieuse et n’était pas très bonne en sport,  » elle a été la seule joueuse de son école à se casser un bras en jouant au net ball « .

Puis à l’université d’ Exeter à Paris (elle est diplômée en langue et littérature française).

Elle a aussi travaillé à Londres au sein de l’association Amnesty International et a enseigné le français. J.K. a commencé à écrire des  » thrillers  » pour adulte mais cela n’a malheureusement pas marché.

C’est en 1990 que l’idée d’Harry Potter et de son école de magiciens a commencé à germer dans son esprit alors qu’elle attendait un train qui avait du retard.

Ce n’est pourtant que trois ans plus tard qu’elle a commencé à écrire les aventures de l’apprenti sorcier.

Entre-temps, Joanne est parti enseigner au Portugal, où elle a rencontré Jeorge Arantes, avec qui elle a eu une petite fille, Jessica, en 1993.

Après son divorce, quelques mois plus tard, elle s’est installé à Edimbourg. Elle vivait dans une situation précaire.

Pendant six mois, elle s’est consacrée à l’écriture de son livre.

Après avoir été refusé plusieurs fois, son manuscrit fut retenu par Bloomsbury. Le livre fut ensuite vendu aux enchères aux Etats-Unis pour la plus grosse avance jamais versée à un auteur pour la jeunesse ! Le premier volume d’Harry Potter a rencontré dès sa parution un succès phénoménal, tant en Grande-Bretagne qu’à l’étranger. Il a été traduit en trente langues et vingt millions d’exemplaire ont été vendus dans le monde entier en l’espace de dix huit mois.  » Harry  » a remporté les prix les plus prestigieux, dans tous les pays où il a été publié. Il est en tête des ventes adultes et enfants confondus en Grande – Bretagne et aux Etats Unis.

JK Rowling s’est mariée secrètement en 2001 avec le Dr Neil Murray, et ont eu ensemble un petit garçon, David, qui a vu le jour en Mars 2003.

Mais la famille ne cesse de s’agrandir… JK Rowling a accouchée, le 23 Janvier 2005, d’une petite fille prénommée Mackenzie.

Entre-temps, JK Rowling a pu se consacrer à l’écriture de son sixième tome, qui sera publié au mois de Juillet.

La fortune de JK Rowling est estimée à plus d’un billion de dollars; elle figure dans la liste des 100 femmes les plus puissantes au monde, devant le Reine D’Angleterre, Jo se place 6ème.

JK Rowling vit toujours à Edimbourg, et est toujours mariée à Neil Murray, tentant de se tenir aussi éloignée que possible des médias et du succès étourdissant de ses livres.

Indices des livres

Cette section a pour but de réunir des indices contenus dans les livres, prouvant que certains événements étaient inéluctables

Toutes les pages mentionnées ci-dessous renvoient aux versions grand format françaises des Tomes en question.

Pourquoi Sirius allait mourir (Tome 5):

  • Page 74, lorsque Harry entre dans le Square Grimmaurd, il est écrit :  » …comme s’il venait d’entrer dans la maison d’un mourant. » Déjà un indice.
  • Lorsque Fred et George s’amusaient à faire léviter les couteaux dans le Square Grimmaurd, ils perdirent soudain le contrôle de leurs objets : tous tombèrent très près de Sirius : un indice prévoyant sa mort ?
  • Page 587, Harry a une sorte de « pressentiment « :  » Il ne voulait pas quitter Sirius. Ce départ lui laissait une mauvaise impression. Il ne savait pas quand ils se reverraient … »
  • Dans le premier tome, Ronan le centaure déclare : » Les innocents sont toujours les premières victimes ». Sirius était bel et bien un innocent…..
  • Lorsque Harry et les Weasley sont allés à l’hôpital Ste Mangouste, et qu’ils se trouvaient à l’étage des ‘Blessures Par Créatures Vivantes’, une plaque indiquait : Salle Dai Llewellyn, dit le Dangereux : morsures graves.

    En français, effectivement, pas de quoi voir un lien avec la mort de Sirius.

    Cependant, en anglais :Creature-Induced Injuries (étage)

    Dangerous
    Dai Llewellyn Ward
    Serious Bites

    Si vous prenez les premiers mots de chacune de ces phrases, qu’obtenez-vous ?

    Creature dangerous dai serious ?

    Non, Kreacher dangerous Die Sirius (Kreattur dangereux, meurt Sirius….)…..

– Pourquoi Peter Pettigrow (Croûtard) était un ‘méchant’, et Sirius un ‘gentil’ (Tome 3):

  • Tout au long du livre, Pattenrond, le chat de Hermione (qui n’est pas un vrai chat, cf. Les Animaux Fantastiques) courait sans cesse après Croûtard, et adorait Sirius Black. On peut en déduire qu’il savait faire la part des choses entre les bons et les méchants, même s’il est normal pour un chat de courir après un rat (bien qu’il détestait réellement Croûtard, alias Peter Prttigrow.

Tome 4 – Harry Potter et La Coupe de Feu

Alors qu’il passait un horrible été chez les Dursley, Harry reçoit une lettre de Ron qui l’invite à venir voir la Coupe du Monde de Quidditch. Les Dursley finissent par accepter que Harry s’en aille, grâce aux ruses de celui-ci… Après quelques jours chez les Weasley (où il remarque que Fred et George Weasley conçoivent des farces et attrapes), Harry découvre le plus grand stade de Quidditch qu’il n’a jamais vu. Il fait la connaissance de Barty Croupton et de Ludo Verpey, les principaux organisateurs de la Coupe du Monde, qui travaillent au Ministère de la Magie. Le grand jour arrive enfin. Harry assiste au match Bulgarie/Irlande et voit le fameux joueur Bulgare Viktor Krum, un jeune-homme mince, au teint sombre et cireux. Seulement voilà, les ennuis commencent déjà car pendant la nuit de la Coupe du Monde, quelqu’un fait apparaître la Marque des Ténèbres, marque attribuée à Voldemort. La cicatrice de Harry lui fait de nouveau mal, il fait des rêves dans lesquels il voit Voldemort et Queudver (Peter Pettigrow). Harry, qui correspond régulièrement avec Sirius Black, l’informe de ces phénomènes étranges et la réponse de Sirius ne le rassure pas vraiment : faire très attention et l’informer de nouveau à chaque fois que quelque chose d’inhabituel se produit.

Les vacances se terminent et Harry apprend que le Tournoi des Trois Sorciers va avoir lieu. Il s’agit d’un tournoi d’épreuves magiques (appelées « tâches ») entre les trois grandes écoles de Sorcellerie du monde : Poudlard, Beauxbâtons et Durmstrang. Chaque école a son « champion » (âgé de 17 ans ou plus) pour la représenter. Les élèves de Beauxbâtons et Durmstrang qui ont 17 ans ou plus arrivent à Poudlard où doivent se dérouler les trois tâches du Tournoi. Chaque candidat au Tournoi doit déposer son nom dans la Coupe de Feu qui désignera les champions… Seulement voilà, le jour du choix des trois champions, la Coupe de Feu ne choisit pas trois, mais quatre champions (!) : Fleur Delacour pour Beauxbâtons, Viktor Krum (élève à Durmstrang) pour l’école du même nom… Et deux champions pour Poudlard : Cédric Diggory et HARRY POTTER !!! Harry n’ayant pas déposé son nom dans la Coupe, quelqu’un est donc parvenu à mettre son nom dans celle-ci malgré les protections de Dumbledore.

En attendant la première tâche, la vie à Poudlard va son train. Il n’y a plus de matchs de Quidditch à cause du Tournoi des Trois Sorciers. Harry se fâche avec Ron. En effet, ce dernier ne supporte plus qu’on s’interesse à Harry et jamais à lui… Heureusement, Harry et Ron se réconcilient bientôt. Hermione apprend que des Elfes de Maison préparent les repas à Poudlard sans être payés (sauf Dobby). Elle crée la S.A.L.E (Société d’Aide à la Libération des Elfes) qui a pour but de faire en sorte que les Elfes de Maison soient payés. Sauf que la plupart des Elfes ne veulent pas l’être et considèreraient cela comme une humiliation. Harry, Ron et Hermione font la connaissance du professeur Maugrey Fol Oeil, de son oeil magique et de sa jambe de bois, qui donne les cours de défense contre les forces du mal. Apparition de la journaliste Rita Skeeter qui écrit des articles bidons sur Harry ou encore Hagrid, qui sèment la discorde entre les gens. On apprend que Hagrid et Madame Maxime, directice de Beauxbâtons, sont des demis-géants.

La première tâche demande bien du courrage à Harry qui doit affronter un dragon. Pour la deuxième tâche, Harry doit résoudre une énigme et sauver Ron des eaux. Pendant tout ce temps, on remarque la disparition de Barty Croupton, qui était également l’un des juges du Tournoi…

Puis vient le jour de la Troisième tâche. Harry et Cedric Diggory, qui ont le plus grand nombre de points, pénètrent en premier dans un labyrinthe où se trouvent différents obstacles : épouvantards, scroutts à Pétard géants, sphinx, araignées géantes… Harry et Cédric apperçoivent le Trophée du Tournoi en même temps et décident de gagner le tournoi ensemble en saisissant en même temps le Trophée. Manque de chance, celui-ci est en réalité un Portoloin, qui transporte Harry et Cédric loin de la protection de Dumbledore, devant… Voldemort et Queudver ! Là, Cédric est tué par un des sortilèges impardonnables, le puissant Avada Kedavra. Harry assiste à la renaissance de Voldemort. Celui-ci appelle à lui les Mangemorts (ses partisans, ses fidèles)… Parmi eux, on compte Lucius Malefoy (le père de Drago) ou encore Crabbe ou Goyle. Voldemort leur explique que si Harry Potter a réussi à le vaincre plusieurs fois juste ici, ce n’était que grâce à la chance et à Dumbledore. Voldemort, qui compte bien reprendre le pouvoir, veut tuer Harry avant toutes choses, de ses propres mains. Voldemort et Harry se battent alors en duel. Mais leur baguette magique étant faites avec une plume du même Phénix, un étrange phénomène se produit. Harry voit certaines personnes tuées par Voldemort qui « sortent » de la baguette de celui-ci sous forme d’ombre. Il voit notamment ses parents qui lui expliquent comment s’en sortir. Harry revient alors, avec le corps de Cédric, à Poudlard. Mais tout n’est pas terminé…

Arrivé à Poudlard, Maugrey emmène Harry dans son bureau et a une attitude étrange. Harry raconte toute l’histoire à Maugrey. Il lui révèle entre autre que Voldemort a un complice (un Mangemort) à Poudlard. Et là, coup de théâtre, Maugrey apprend à Harry que c’est LUI le Mangemort. Harry n’en revient pas. Comment Maugrey est-il un mangemort alors que c’était le plus grand Auror (chasseur de Mangemorts) de tout les temps ? En réalité, Maugrey n’est pas Maugrey mais Barty Croupton. Non pas le Barty Croupton du Ministère mais son fils qui porte le même nom ! Compliqué tout cela… Toujours est-il que Maugrey/Barty veut tuer Harry. Heureusement, celui-ci est sauvé par Dumbledore. Barty Croupton est soumis au sérum de vérité. Il révèle qu’il a réussi à s’échaper d’Azkaban où il était enfermé (puisque c’est un Mangemort), qu’il a bu du Polynectar pour prendre l’apparence de Maugrey toute l’année, qu’il a tué son père (ce qui explique sa disparition)… Mais où est donc le vrai Maugrey ? Il est dans une malle, et dans un sale état ! Il sera bien vite « délivré ».

Tome 2 – Harry Potter et La Chambre des Secrets

Harry est retourné chez son oncle et sa tante et subit les conséquences des actes odieux que commet son cousin Dudley.

Il se rappelle le jour où Ron et Hermione sont devenus des amis et depuis qu’Harry ne reçoit plus de courrier de leur part, il se croit abandonné.

Il découvre alors un elfe de maison nommé Dobby qui va être la clé du mystère ; c’est en effet lui qui interpelait toutes les lettres que les amis d’Harry écrivaient. Dobby le met en garde et essaie de le convaincre de ne pas retourner à Poudlard car une terrible malédiction va venir s’abattre sur les élèves. Mais Harry explique à l’elfe qu’il n’a pas sa place dans le monde des Moldus et qu’il doit absolument aller à Poudlard. Harry n’écoutant pas Dobby,l’elfe, en tant que ‘punition’ jette un gâteau sur le tête de la femme d’un gros client, que la famille Dursley recevait en ce moment même. Puis, Dobby disparaît. Furieux, l’oncle Vernon enferme Harry dans sa chambre avec des barreaux jusqu’au jour où Ron vient le chercher avec la voiture volante pour l’amener au Terrier, la maison de Ron.

Un fois à la gare de Kingcross, le passage qu’ Harry et Ron ont essayé d’emprunter en dernier s’est fermé et ils se retrouvent coincés à la gare . Les deux jeunes sorciers décident alors d’emprunter la voiture volante de Mr Weasley mais ils n’auraient pas dû : ils se font voir par quelques moldus, manquent de se faire écraser par le train, Harry a failli tomber dans le vide et pour couronner le tout, ils se retrouvent coincés dans le saule cogneur de Poudlard et se croient renvoyés mais Mrs McGonnagal ne les a que sévèrement punis. C’est alors que pendant sa punition avec Lockart ( Professeur de Défense Contre Les Forces Du Mal ) puis deux fois après , Harry entend une voix aigue, menacant de tuer et d’écorcher.

Ils découvrent la chatte de Rusard pétrifié, puis Colin Crivey, un admirateur de Harry, NickQuasi sans tête, Justin et enfin Hermione. Harry manque de se faire écraser par un cognard ensorcelé par Dobby. C’est également lui qui a fermé la barrière de la gare et qui était le serviteur de Lucius Malefoy.

Une fois le mystère résolu, Harry et Ron savent qu’un serpent nommé Basilic était la cause de toutes ces pétrifications et Ginny qui avait auparavant écrit des messages de menace sur le mur de l’école avec du sang était sous l’emprise du sort de Tom Elvis Jedusor alias Voldemort.

Encore plus éprouvant que le premier, avec une histoire logique et attrayante jusqu’à la fin du roman, JK Rowling parvient une fois de plus à nous captiver grâce à Harry Potter, son petit sorcier fétiche.